AB INBEV 79.840 € (0,00 %)     CRESCENT 0.069 € (0,00 %)     UMICORE 43.450 € (0,00 %)     SOLVAY 110.250 € (0,00 %)     SOFTIMAT 3.480 € (0,00 %)     RETAIL ESTATES 84.400 € (0,00 %)     BEKAERT 24.840 € (0,00 %)     SHURGARD 28.500 € (0,00 %)     GIMV 53.000 € (0,00 %)     BPOST 10.690 € (0,00 %)     RECTICEL 9.370 € (0,00 %)     ACKERMANS V.HAAREN 144.700 € (0,00 %)     EXMAR 5.540 € (0,00 %)     NYRSTAR 0.253 € (0,00 %)     MITHRA 27.300 € (0,00 %)     BEFIMMO 51.900 € (0,00 %)     OXURION 3.855 € (0,00 %)     TELENET GROUP 47.480 € (0,00 %)     COLRUYT 65.100 € (0,00 %)     VAN DE VELDE 32.450 € (0,00 %)     ECONOCOM GROUP 3.898 € (0,00 %)     MONTEA C.V.A. 74.500 € (0,00 %)     GBL 89.200 € (0,00 %)     ACACIA PHARMA 3.965 € (0,00 %)     IBA 15.940 € (0,00 %)     UCB 70.300 € (0,00 %)     FLUXYS BELGIUM D 27.500 € (0,00 %)     INTERVEST OFF-WARE 24.950 € (0,00 %)     SOFINA 175.600 € (0,00 %)     ATENOR 65.600 € (0,00 %)     WERELDHAVE BELGIUM 88.800 € (0,00 %)     XIOR 43.850 € (-2,12 %)     TUBIZE-FIN 61.300 € (0,00 %)     JENSEN-GROUP 34.400 € (0,00 %)     HOME INVEST BE. 95.600 € (0,00 %)     ASIT 1.460 € (0,00 %)     BARCO 156.400 € (0,00 %)     RTL GROUP 52.050 € (0,00 %)     RESILUX 148.000 € (0,00 %)     MELEXIS 69.050 € (0,00 %)     CFE 87.700 € (0,00 %)     ASCENCIO 53.200 € (0,00 %)     SIPEF 49.650 € (0,00 %)     DECEUNINCK 2.210 € (0,00 %)     EURONAV 8.450 € (0,00 %)     VGP 76.800 € (0,00 %)     KBC ANCORA 45.560 € (0,00 %)     HAMON 0.332 € (0,00 %)     WDP 140.000 € (0,00 %)     FAGRON 16.110 € (0,00 %)     AGFA-GEVAERT 3.870 € (0,00 %)     COFINIMMO 115.600 € (0,00 %)     BIOCARTIS 11.360 € (0,00 %)     ORANGE BELGIUM 19.820 € (0,00 %)     AEDIFICA 81.600 € (0,00 %)     TESSENDERLO 32.600 € (0,00 %)     ONTEX GROUP 21.160 € (0,00 %)     CELYAD 18.280 € (0,00 %)     TELECOM ITALIA SPA 0.496 € (0,00 %)     TINC 12.100 € (0,00 %)  
   SIF HOLDING 11.340 € (0,00 %)     AKKA TECHNOLOGIES 64.200 € (0,00 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 28.555 € (0,00 %)     EURAZEO 66.700 € (0,00 %)     VINCI 89.360 € (0,00 %)     VIVENDI 25.890 € (0,00 %)     FREELANCE.COM 2.040 € (0,00 %)     GEMALTO 51.200 € (0,00 %)     MONCEY (FIN.) NOM. 5 850.000 € (0,00 %)     AKZO NOBEL 80.250 € (0,00 %)     INTERTRUST 17.510 € (0,00 %)     STMICROELECTRONICS 16.605 € (0,00 %)     AIR LIQUIDE 118.300 € (0,00 %)     EOS IMAGING 1.570 € (0,00 %)     TOTAL 50.300 € (0,00 %)     QUANTUM GENOMICS 5.530 € (0,00 %)     PLASTIC OMNIUM 28.970 € (0,00 %)     ASML HOLDING 183.220 € (0,00 %)     CAPGEMINI 111.350 € (0,00 %)     MICHELIN 117.450 € (0,00 %)     AMG 29.390 € (0,00 %)     VOPAK 42.770 € (0,00 %)     SES IMAGOTAG 28.300 € (0,00 %)     LAFARGEHOLCIM LTD 46.620 € (0,00 %)     HEIJMANS 9.990 € (0,00 %)     RELX 19.685 € (0,00 %)     L'OREAL 243.200 € (0,00 %)     SODEXO 102.850 € (0,00 %)     CREDIT AGRICOLE 12.470 € (0,00 %)     ATOS 94.420 € (0,00 %)     LVMH 352.300 € (0,00 %)     SAFRAN 123.750 € (0,00 %)     DASSAULT SYSTEMES 135.450 € (0,00 %)     SANOFI 72.870 € (0,00 %)     ORANGE 14.625 € (0,00 %)     ARCELORMITTAL SA 21.040 € (0,00 %)     BNP PARIBAS ACT.A 48.985 € (0,00 %)     HERMES INTL 610.000 € (0,00 %)     SOCIETE GENERALE 29.015 € (0,00 %)     ESSILORLUXOTTICA 108.150 € (0,00 %)     BOUYGUES 35.000 € (0,00 %)     RENAULT 63.870 € (0,00 %)     OSMOZIS 10.000 € (0,00 %)     EUROFINS SCIENT. 370.000 € (0,00 %)     ENGIE 13.335 € (0,00 %)     ORDINA 1.942 € (0,00 %)     LATECOERE 3.510 € (0,00 %)     KLEPIERRE 32.030 € (0,00 %)     SCOR SE 39.150 € (0,00 %)     WOLTERS KLUWER 62.500 € (0,00 %)     MICROWAVE VISION 13.800 € (0,00 %)     VALLOUREC 2.341 € (0,00 %)     SPINEWAY 0.119 € (0,00 %)     VEOLIA ENVIRON. 21.050 € (0,00 %)     ENERTIME 1.830 € (0,00 %)     PERNOD RICARD 154.700 € (0,00 %)     SOITEC 92.150 € (0,00 %)     COCA-COLA EUROPEAN 46.100 € (0,00 %)     TKH GROUP 48.100 € (0,00 %)     UNILEVER DR 52.270 € (0,00 %)  

Tensions commerciales: Le Maire et son homologue allemand "main dans la main"

11/07/2018 19:08
Le ministre français de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, et son homologue allemand, Peter Altmaier, ont exprimé mercredi soir leur volonté d'avancer "main dans la main" en pleine montée des tensions commerciales mondiales.
"L'Allemagne et la France ont toujours avancé main dans la main, sur la question du commerce mondial, je peux vous garantir qu'elles continueront d'avancer main dans la main dans les semaines et dans les mois qui viennent", a déclaré M. Le Maire lors d'un point presse organisé à Bercy à l'issue d'un entretien avec M. Altmaier.
"Nous sommes préoccupés par les décisions américaines en matière de commerce. Nous considérons que l'augmentation des tarifs décidée par l'administration américaine est à la fois injustifiée et injustifiable", avait déclaré en préambule M. Le Maire, estimant que "l'Union européenne a eu la bonne réponse: une réponse ferme, une réponse mesurée et une réponse unie".
"Quelles que soient les décisions que prendra le président américain dans les mois à venir, nous estimons, avec Peter Altmaier, que la réponse européenne doit rester une réponse unie et une réponse ferme. Personne ne divisera la France et l'Allemagne et personne ne divisera les nations européennes", a-t-il poursuivi.
Pour illustrer concrètement la coopération franco-allemande dans le domaine économique, Bruno Le Maire et M. Altmaier ont supervisé la signature d'un accord entre la Banque publique d'investissement (BPI) et son équivalent allemand, la KFW, qui "va permettre la réalisation de co-investissements dans des fonds franco-allemands de capital-risque des deux côtés du Rhin.
"Ca veut dire la mobilisation de jusqu'à un milliard d'euros d'investissements publics et privés qui vont donner les moyens aux meilleurs acteurs nationaux du capital-risque de devenir européens au bénéfice des start-up en croissance dans tous les secteurs, le digital, les biotechnologies, les écotechnologies", a énuméré M. Le Maire.
- Fonds européen de l'innovation -
Concernant les tensions commerciales, si M. Le Maire a a reconnu "un certain nombre de difficultés à régler" comme "la question des surcapacités de l'acier et de l'aluminium", il s'est dit prêt, avec son homologue allemand, à travailler dessus avec leurs "amis américains", mais "pas le pistolet sur la tempe".
"Nous sommes inquiets, évidemment, parce que ce cercle vicieux d'actions et réactions par rapport à la Chine et les Etats-Unis nous montrent clairement le danger et les risques qui en découlent en ce qui concerne la croissance mondiale", a déclaré de son côté M. Altmaier.
M. Le Maire a rappelé la volonté de la France de créer un fonds pour l'innovation industrielle de dix milliards d'euros qui sera financé par par des cessions d'actifs dans ADP, la Française des Jeux et Engie.
"Nous souhaitons que ce fonds soit le préalable à un fonds européen de l'innovation et sans doute que cela se fera d'abord avec l'Allemagne, pour financer des projets très concrets dans le domaines des nouvelles technologies", a déclaré M. Le Maire, appuyant la proposition faite par son homologue "d'un Airbus de l'intelligence artificielle".
"Nous nous sommes donné avec Peter jusqu'à la fin de l'année pour finaliser ce projet commun dans les grandes lignes et commencer à définir un calendrier", a conclu M. Le Maire.

(© 2018 AFP Finance)
© 2019 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Cotations à la clôture (Francfort, New-York, Londres, Zurich).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière