AB INBEV 79.840 € (0,00 %)     CRESCENT 0.069 € (0,00 %)     UMICORE 43.450 € (0,00 %)     SOLVAY 110.250 € (0,00 %)     SOFTIMAT 3.480 € (0,00 %)     RETAIL ESTATES 84.400 € (0,00 %)     BEKAERT 24.840 € (0,00 %)     GIMV 53.000 € (0,00 %)     BPOST 10.690 € (0,00 %)     SHURGARD 28.500 € (0,00 %)     RECTICEL 9.370 € (0,00 %)     ACKERMANS V.HAAREN 144.700 € (0,00 %)     EXMAR 5.540 € (0,00 %)     MITHRA 27.300 € (0,00 %)     BEFIMMO 51.900 € (0,00 %)     OXURION 3.855 € (0,00 %)     NYRSTAR 0.253 € (0,00 %)     COLRUYT 65.100 € (0,00 %)     VAN DE VELDE 32.450 € (0,00 %)     ECONOCOM GROUP 3.898 € (0,00 %)     TELENET GROUP 47.480 € (0,00 %)     MONTEA C.V.A. 74.500 € (0,00 %)     GBL 89.200 € (0,00 %)     ACACIA PHARMA 3.965 € (0,00 %)     IBA 15.940 € (0,00 %)     UCB 70.300 € (0,00 %)     FLUXYS BELGIUM D 27.500 € (0,00 %)     INTERVEST OFF-WARE 24.950 € (0,00 %)     SOFINA 175.600 € (0,00 %)     ATENOR 65.600 € (0,00 %)     WERELDHAVE BELGIUM 88.800 € (0,00 %)     XIOR 43.850 € (-2,12 %)     TUBIZE-FIN 61.300 € (0,00 %)     JENSEN-GROUP 34.400 € (0,00 %)     HOME INVEST BE. 95.600 € (0,00 %)     ASIT 1.460 € (0,00 %)     BARCO 156.400 € (0,00 %)     RTL GROUP 52.050 € (0,00 %)     RESILUX 148.000 € (0,00 %)     CFE 87.700 € (0,00 %)     ASCENCIO 53.200 € (0,00 %)     MELEXIS 69.050 € (0,00 %)     SIPEF 49.650 € (0,00 %)     DECEUNINCK 2.210 € (0,00 %)     VGP 76.800 € (0,00 %)     EURONAV 8.450 € (0,00 %)     KBC ANCORA 45.560 € (0,00 %)     HAMON 0.332 € (0,00 %)     WDP 140.000 € (0,00 %)     FAGRON 16.110 € (0,00 %)     AGFA-GEVAERT 3.870 € (0,00 %)     COFINIMMO 115.600 € (0,00 %)     BIOCARTIS 11.360 € (0,00 %)     ORANGE BELGIUM 19.820 € (0,00 %)     AEDIFICA 81.600 € (0,00 %)     TESSENDERLO 32.600 € (0,00 %)     ONTEX GROUP 21.160 € (0,00 %)     CELYAD 18.280 € (0,00 %)     TELECOM ITALIA SPA 0.496 € (0,00 %)     TINC 12.100 € (0,00 %)  
   SIF HOLDING 11.340 € (0,00 %)     AKKA TECHNOLOGIES 64.200 € (0,00 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 28.555 € (0,00 %)     EURAZEO 66.700 € (0,00 %)     VINCI 89.360 € (0,00 %)     VIVENDI 25.890 € (0,00 %)     FREELANCE.COM 2.040 € (0,00 %)     GEMALTO 51.200 € (0,00 %)     MONCEY (FIN.) NOM. 5 850.000 € (0,00 %)     AKZO NOBEL 80.250 € (0,00 %)     INTERTRUST 17.510 € (0,00 %)     STMICROELECTRONICS 16.605 € (0,00 %)     AIR LIQUIDE 118.300 € (0,00 %)     EOS IMAGING 1.570 € (0,00 %)     TOTAL 50.300 € (0,00 %)     QUANTUM GENOMICS 5.530 € (0,00 %)     PLASTIC OMNIUM 28.970 € (0,00 %)     ASML HOLDING 183.220 € (0,00 %)     CAPGEMINI 111.350 € (0,00 %)     MICHELIN 117.450 € (0,00 %)     AMG 29.390 € (0,00 %)     VOPAK 42.770 € (0,00 %)     SES IMAGOTAG 28.300 € (0,00 %)     LAFARGEHOLCIM LTD 46.620 € (0,00 %)     HEIJMANS 9.990 € (0,00 %)     RELX 19.685 € (-0,28 %)     ATOS 94.420 € (0,00 %)     LVMH 352.300 € (0,00 %)     SAFRAN 123.750 € (0,00 %)     DASSAULT SYSTEMES 135.450 € (0,00 %)     SANOFI 72.870 € (0,00 %)     ORANGE 14.625 € (0,00 %)     BNP PARIBAS ACT.A 48.985 € (0,00 %)     ARCELORMITTAL SA 21.040 € (0,00 %)     HERMES INTL 610.000 € (0,00 %)     SOCIETE GENERALE 29.015 € (0,00 %)     BOUYGUES 35.000 € (0,00 %)     RENAULT 63.870 € (0,00 %)     ESSILORLUXOTTICA 108.150 € (0,00 %)     L'OREAL 243.200 € (0,00 %)     CREDIT AGRICOLE 12.470 € (0,00 %)     SODEXO 102.850 € (0,00 %)     OSMOZIS 10.000 € (0,00 %)     EUROFINS SCIENT. 370.000 € (0,00 %)     ENGIE 13.335 € (0,00 %)     ORDINA 1.942 € (0,00 %)     LATECOERE 3.510 € (0,00 %)     KLEPIERRE 32.030 € (0,00 %)     SCOR SE 39.150 € (0,00 %)     WOLTERS KLUWER 62.500 € (0,00 %)     MICROWAVE VISION 13.800 € (0,00 %)     VALLOUREC 2.341 € (0,00 %)     SPINEWAY 0.119 € (0,00 %)     VEOLIA ENVIRON. 21.050 € (0,00 %)     ENERTIME 1.830 € (0,00 %)     PERNOD RICARD 154.700 € (0,00 %)     SOITEC 92.150 € (0,00 %)     COCA-COLA EUROPEAN 46.100 € (+0,22 %)     TKH GROUP 48.100 € (0,00 %)     UNILEVER DR 52.270 € (0,00 %)  

Bourse d'Oslo: Euronext surenchérit sur l'offre du Nasdaq

11/02/2019 08:20
L'opérateur boursier paneuropéen Euronext a ajusté son offre d'acquisition de la Bourse d'Oslo, également convoitée par l'opérateur américain Nasdaq, proposant désormais un prix de 158 couronnes norvégiennes (16,11 euros) par action, contre 145 couronnes précédemment (14,79 euros), a-t-il annoncé lundi dans un communiqué.
Le montant total de l'offre d'Euronext passe ainsi de 625 millions d'euros à 695 millions d'euros, contre environ 673 millions d'euros proposés par le Nasdaq fin janvier.
A 158 couronnes par action, "représentant une prime de 44% par rapport au cours de clôture d'Oslo Børs VPS au 17 décembre 2018", l'offre révisée d'Euronext dépasse de près de 4% celle annoncée par son concurrent américain (152 couronnes par action, soit une prime de 38%), détaille le document.
"La période d'acceptation de l'offre, qui devait auparavant expirer le 11 février 2019 à 17h30 (...), a été prolongée de 4 semaines et expirera le 11 mars 2019 à 17h30", a encore indiqué l'opérateur boursier.
Ce dernier se réserve par ailleurs le droit de prolonger cette période d'acceptation "au-delà de la période de 10 semaines à compter du lancement de son offre ou de continuer à accepter des actions après l'expiration de la période d'acceptation".
Euronext, qui gère déjà les places de Paris, Bruxelles, Amsterdam, Lisbonne et Dublin, a répété avoir déjà obtenu le soutien de la "majorité des actionnaires" de la Bourse d'Oslo, représentant 50,5 % du nombre total d'actions en circulation "par le biais d'engagements irrévocables et contraignants d'apport préalable d'actions".
"Le Conseil d'administration d'Oslo Børs VPS a décidé irrévocablement de soutenir une offre concurrente, quelle qu'en soit la durée, et n'a à aucun moment indiqué à Euronext qu'il serait favorable à une offre révisée", a toutefois rappelé le groupe.
Les ambitions de l'opérateur paneuropéen se heurtent en effet à un obstacle de taille depuis que le Nasdaq, déjà propriétaire des autres Bourses nordiques et baltes, a dévoilé début février son offre concurrente. Surtout, le projet de l'américain bénéficie du soutien unanime de la direction exécutive et du conseil d'administration de la Bourse d'Oslo, qui ont par la même occasion rejeté la première offre d'Euronext.
"Nous croyons fermement qu'une combinaison avec Euronext procure à Oslo Børs VPS (holding de contrôle de la place norvégienne, NDLR) des avantages clairs et supérieurs par rapport à toute autre offre", a insisté Stéphane Boujnah, le directeur général d'Euronext, cité dans le communiqué.
Euronext s'est dit confiant dans le fait que l'opération pourrait être réalisée "au cours du deuxième trimestre 2019".
jra-as/tq/nth

(© 2019 AFP Finance)
© 2019 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Cotations à la clôture (Francfort, New-York, Londres, Zurich).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière