UMICORE 26.560 € (+1,41 %)     AB INBEV 85.630 € (+1,33 %)     GBL 80.920 € (+1,45 %)     OXURION 5.510 € (+1,47 %)     DECEUNINCK 1.970 € (+1,29 %)     D'IETEREN 43.750 € (+1,63 %)     BEKAERT 23.940 € (+1,10 %)     KINEPOLIS GROUP 51.700 € (0,00 %)     FNG NV 17.800 € (+5,95 %)     ASCENCIO 56.800 € (0,00 %)     SIPEF 37.150 € (+5,39 %)     BIOCARTIS 9.770 € (+0,10 %)     BPOST 9.162 € (+2,05 %)     EURONAV 6.745 € (+2,82 %)     AGEAS 47.750 € (+1,42 %)     RETAIL ESTATES 80.900 € (-0,12 %)     CARE PROPERTY INV. 27.100 € (-2,52 %)     LEASINVEST 107.000 € (-1,83 %)     BEFIMMO 51.800 € (+0,78 %)     LOTUS BAKERIES 2 540.000 € (-1,17 %)     AGFA-GEVAERT 3.282 € (+0,31 %)     BALTA GROUP 2.665 € (+1,33 %)     ATENOR 70.000 € (-2,23 %)     RECTICEL 7.000 € (+2,79 %)     SIOEN 21.350 € (-0,47 %)     COFINIMMO 120.400 € (+0,33 %)     FLUXYS BELGIUM D 27.500 € (+0,36 %)     ACKERMANS V.HAAREN 126.700 € (+1,20 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 21.000 € (+2,44 %)     VGP 76.000 € (+1,33 %)     XIOR 45.800 € (-0,43 %)     HOME INVEST BE. 98.200 € (-0,81 %)     COLRUYT 46.070 € (+2,26 %)     AEDIFICA 99.700 € (+0,30 %)     SOFINA 168.200 € (+0,72 %)     SOLVAY 87.020 € (+1,16 %)     TINC 12.600 € (-0,40 %)     BARCO 175.000 € (+0,81 %)     TUBIZE-FIN 58.500 € (+0,86 %)     KBC ANCORA 34.600 € (+2,19 %)     BANIMMO A 3.350 € (-0,89 %)     CIE BOIS SAUVAGE 363.000 € (-1,09 %)     MONTEA C.V.A. 76.300 € (-0,39 %)     TELENET GROUP 45.400 € (-0,31 %)     ONTEX GROUP 13.550 € (+2,11 %)     ARGENX SE 123.500 € (+1,98 %)     PROXIMUS 27.160 € (+2,07 %)     CFE 80.700 € (+3,59 %)     MITHRA 26.620 € (+2,86 %)     ACACIA PHARMA 1.850 € (+2,78 %)     IMMOBEL 62.200 € (-0,64 %)     MELEXIS 55.400 € (+4,43 %)     CELYAD 10.460 € (+2,15 %)     ELIA 73.600 € (-1,21 %)     INTERVEST OFF-WARE 25.950 € (0,00 %)     KBC 52.200 € (+2,47 %)     PICANOL 63.800 € (+2,24 %)     VAN DE VELDE 25.200 € (-0,79 %)     BREDERODE 62.600 € (0,00 %)     FAGRON 16.390 € (+2,44 %)  
   AHOLD DEL 20.985 € (+3,91 %)     SANOFI 75.990 € (+1,55 %)     TECHNIPFMC 21.100 € (+3,38 %)     PHILIPS KON 41.650 € (+1,71 %)     STEF 79.000 € (-0,88 %)     ING GROEP N.V. 8.583 € (+2,98 %)     MAISONS DU MONDE 15.970 € (+3,43 %)     VEOLIA ENVIRON. 21.930 € (+0,41 %)     KERING 432.300 € (+1,10 %)     GENOMIC VISION 0.446 € (-6,50 %)     HEIJMANS 7.990 € (+4,44 %)     ADYEN 659.400 € (+0,64 %)     TOTAL 43.235 € (-0,15 %)     WERELDHAVE 17.700 € (+0,51 %)     APERAM 19.690 € (+2,98 %)     ASM INTERNATIONAL 72.920 € (+1,39 %)     SOCIETE GENERALE 22.070 € (+3,25 %)     WORLDLINE 61.750 € (+2,75 %)     TARKETT 13.390 € (+3,32 %)     VOLUNTIS 2.560 € (+17,43 %)     ARCELORMITTAL SA 11.778 € (+2,94 %)     LNA SANTE 46.100 € (+0,44 %)     ICADE 78.200 € (+1,56 %)     BOURBON CORP. 3.420 € (-1,44 %)     CASINO GUICHARD 34.880 € (+0,90 %)     UNILEVER 53.340 € (+1,46 %)     FLOW TRADERS 24.260 € (+1,17 %)     HEINEKEN 94.200 € (+1,93 %)     LAFARGEHOLCIM LTD 42.420 € (+0,93 %)     SCHNEIDER ELECTRIC 72.640 € (+1,59 %)     LISI 25.650 € (-0,19 %)     VIVENDI 25.470 € (+1,64 %)     INGENICO GROUP 87.240 € (+2,01 %)     ARCADIS 16.700 € (+1,40 %)     BAM GROEP KON 3.002 € (+4,24 %)     S.E.B. 133.700 € (+1,44 %)     FUGRO 6.136 € (+4,82 %)     WOLTERS KLUWER 64.320 € (+0,37 %)     SCHLUMBERGER 29.100 € (+2,11 %)     SPIE 16.030 € (+1,46 %)     AKZO NOBEL 80.780 € (+0,84 %)     BRUNEL INTERNAT 10.560 € (-1,68 %)     SES 14.260 € (+3,41 %)     UNIBAIL-RODAMCO-WE 120.350 € (+0,80 %)     AMG 18.700 € (+3,46 %)     GALAPAGOS 154.850 € (+1,61 %)     VISIOMED GROUP 0.021 € (-2,73 %)     APRIL 22.300 € (+0,45 %)     KPN KON 2.773 € (+1,87 %)     SOITEC 86.000 € (+1,18 %)     FINANCIERE ODET 772.000 € (+0,52 %)     GETLINK SE 12.450 € (+0,40 %)     XILAM ANIMATION 32.900 € (+1,23 %)     ARKEMA 74.360 € (+1,42 %)     CBO TERRITORIA 3.480 € (+1,46 %)     ATARI 0.347 € (+0,76 %)     GTT 80.850 € (-0,43 %)     IPSOS 23.800 € (+3,48 %)     VOLKERWESSELS 17.800 € (+2,18 %)     ICT GROUP 13.250 € (-3,28 %)  

Ubisoft: bénéfice net annuel de 100 M EUR, revenu légèrement inférieur aux prévisions

15/05/2019 16:24
L'éditeur français de jeux vidéo Ubisoft a dégagé 100 millions d'euros de bénéfice net sur un chiffre d'affaires de 1,8 milliard d'euros lors de son exercice décalé 2018-2019, après application des nouvelles normes comptables, sans comparaison possible avec l'exercice précédent, d'après un communiqué publié mercredi.
En termes de revenus, le groupe met en avant ses réservations nettes ("net bookings"), à 2,029 milliards d'euros (+17,1% en un an), contre les 2,05 milliards attendus, une performance qu'Ubisoft juge "record" et conforme "à ses objectifs".
Ce léger manque à gagner s'explique notamment par une concurrence "plus forte qu'attendue sur console, notamment les jeux payants et +free-to-play+ (gratuits)" au quatrième trimestre de l'exercice décalé, a avancé Frédéric Duguet, directeur financier du groupe.
Il a en revanche assuré que l'éditeur n'était pas trop affecté par le phénomène Fortnite, un jeu free-to-play en ligne lancé en 2017 qui est rapidement devenu l'un des titres les plus pratiqués, car Ubisoft s'est avant tout spécialisé dans les jeux dits "AAA" (des blockbusters en haute définition).
"Ce jeu-là est principalement sur une audience jeune. Nous, nos jeux sont principalement sur une audience mature (les adultes de 18 ans et plus, NDLR). Certains de nos concurrents sont plus touchés par Fortnite", estime-t-il.
Ubisoft indique avoir atteint les 100 millions de joueurs actifs uniques (hors mobile) un "record d'engagement global", notamment grâce à des titres à succès comme les derniers opus de Rainbow Six, Assassin's Creed et The Division.
Le groupe se félicite d'une progression de 62% des réservations nettes en Asie, portée notamment par la Chine, un marché historiquement difficile à aborder pour les éditeurs occidentaux.
En 2018, le groupe français a signé un partenariat avec le géant chinois Tencent, qui en est devenu actionnaire à hauteur de 5%. "Ils nous aident à adapter nos jeux sur PC, et sur mobile, ils développent des jeux sur nos franchises, nos marques AAA", a remarqué le directeur financier.
Grâce à cet allié de poids, et grâce à la transformation en cours dans l'industrie du jeu vidéo, le PDG Yves Guillemot a confirmé dans le communiqué espérer "toucher 5 milliards de joueurs" sur les 10 prochaines années.
Il parie sur la disparition des barrières "entre les plateformes et entre les zones géographiques", avec l'émergence de nouveaux modèles d'accès aux jeux.
"Nous investissons dans notre plateforme Uplay (services et distribution en ligne, NDLR) qui rencontre un succès grandissant, et nous investissons dans le streaming, le +cloud gaming+ (jeu en ligne sans téléchargement, NDLR) et l'intelligence artificielle", a détaillé Frédéric Duguet.
Ubisoft compte aussi parmi ses partenaires Epic Games (filiale du chinois Tencent et producteur de Fortnite) et Google, qui veut révolutionner le jeu vidéo avec sa nouvelle plateforme, Stadia. Elle permettra de jouer en streaming sur différents appareils compatibles.
En termes de prévisions pour l'exercice 2019/20 en cours, Ubisoft table sur 2,185 milliards d'euros de réservations nettes et 480 millions d'euros de résultat opérationnel non-IFRS.
juj/tq/eb

(© 2019 AFP Finance)
© 2019 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Cotations à la clôture (Francfort, New-York, Londres, Zurich).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière