UMICORE 26.560 € (+1,41 %)     AB INBEV 85.630 € (+1,33 %)     GBL 80.920 € (+1,45 %)     OXURION 5.510 € (+1,47 %)     DECEUNINCK 1.970 € (+1,29 %)     D'IETEREN 43.750 € (+1,63 %)     KINEPOLIS GROUP 51.700 € (0,00 %)     BEKAERT 23.940 € (+1,10 %)     FNG NV 17.800 € (+5,95 %)     ASCENCIO 56.800 € (0,00 %)     BPOST 9.162 € (+2,05 %)     SIPEF 37.150 € (+5,39 %)     BIOCARTIS 9.770 € (+0,10 %)     CARE PROPERTY INV. 27.100 € (-2,52 %)     LEASINVEST 107.000 € (-1,83 %)     BEFIMMO 51.800 € (+0,78 %)     LOTUS BAKERIES 2 540.000 € (-1,17 %)     EURONAV 6.745 € (+2,82 %)     AGEAS 47.750 € (+1,42 %)     RETAIL ESTATES 80.900 € (-0,12 %)     BALTA GROUP 2.665 € (+1,33 %)     AGFA-GEVAERT 3.282 € (+0,31 %)     ATENOR 70.000 € (-2,23 %)     RECTICEL 7.000 € (+2,79 %)     SIOEN 21.350 € (-0,47 %)     COFINIMMO 120.400 € (+0,33 %)     FLUXYS BELGIUM D 27.500 € (+0,36 %)     VGP 76.000 € (+1,33 %)     ACKERMANS V.HAAREN 126.700 € (+1,20 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 21.000 € (+2,44 %)     XIOR 45.800 € (-0,43 %)     HOME INVEST BE. 98.200 € (-0,81 %)     COLRUYT 46.070 € (+2,26 %)     TINC 12.600 € (-0,40 %)     BARCO 175.000 € (+0,81 %)     AEDIFICA 99.700 € (+0,30 %)     SOFINA 168.200 € (+0,72 %)     SOLVAY 87.020 € (+1,16 %)     BANIMMO A 3.350 € (-0,89 %)     TUBIZE-FIN 58.500 € (+0,86 %)     KBC ANCORA 34.600 € (+2,19 %)     CIE BOIS SAUVAGE 363.000 € (-1,09 %)     MONTEA C.V.A. 76.300 € (-0,39 %)     ONTEX GROUP 13.550 € (+2,11 %)     TELENET GROUP 45.400 € (-0,31 %)     MITHRA 26.620 € (+2,86 %)     ACACIA PHARMA 1.850 € (+2,78 %)     ARGENX SE 123.500 € (+1,98 %)     PROXIMUS 27.160 € (+2,07 %)     CFE 80.700 € (+3,59 %)     CELYAD 10.460 € (+2,15 %)     IMMOBEL 62.200 € (-0,64 %)     MELEXIS 55.400 € (+4,43 %)     ELIA 73.600 € (-1,21 %)     VAN DE VELDE 25.200 € (-0,79 %)     INTERVEST OFF-WARE 25.950 € (0,00 %)     KBC 52.200 € (+2,47 %)     PICANOL 63.800 € (+2,24 %)     BREDERODE 62.600 € (0,00 %)     FAGRON 16.390 € (+2,44 %)  
   AHOLD DEL 20.985 € (+3,91 %)     SANOFI 75.990 € (+1,55 %)     TECHNIPFMC 21.100 € (+3,38 %)     PHILIPS KON 41.650 € (+1,71 %)     STEF 79.000 € (-0,88 %)     ING GROEP N.V. 8.583 € (+2,98 %)     MAISONS DU MONDE 15.970 € (+3,43 %)     VEOLIA ENVIRON. 21.930 € (+0,41 %)     KERING 432.300 € (+1,10 %)     GENOMIC VISION 0.446 € (-6,50 %)     HEIJMANS 7.990 € (+4,44 %)     ADYEN 659.400 € (+0,64 %)     TOTAL 43.235 € (-0,15 %)     WERELDHAVE 17.700 € (+0,51 %)     APERAM 19.690 € (+2,98 %)     ASM INTERNATIONAL 72.920 € (+1,39 %)     SOCIETE GENERALE 22.070 € (+3,25 %)     WORLDLINE 61.750 € (+2,75 %)     TARKETT 13.390 € (+3,32 %)     VOLUNTIS 2.560 € (+17,43 %)     ARCELORMITTAL SA 11.778 € (+2,94 %)     LNA SANTE 46.100 € (+0,44 %)     ICADE 78.200 € (+1,56 %)     BOURBON CORP. 3.420 € (-1,44 %)     CASINO GUICHARD 34.880 € (+0,90 %)     UNILEVER 53.340 € (+1,46 %)     FLOW TRADERS 24.260 € (+1,17 %)     LAFARGEHOLCIM LTD 42.420 € (+0,93 %)     HEINEKEN 94.200 € (+1,93 %)     SCHNEIDER ELECTRIC 72.640 € (+1,59 %)     LISI 25.650 € (-0,19 %)     VIVENDI 25.470 € (+1,64 %)     INGENICO GROUP 87.240 € (+2,01 %)     ARCADIS 16.700 € (+1,40 %)     S.E.B. 133.700 € (+1,44 %)     BAM GROEP KON 3.002 € (+4,24 %)     FUGRO 6.136 € (+4,82 %)     WOLTERS KLUWER 64.320 € (+0,37 %)     SCHLUMBERGER 29.100 € (+2,11 %)     SPIE 16.030 € (+1,46 %)     AKZO NOBEL 80.780 € (+0,84 %)     UNIBAIL-RODAMCO-WE 120.350 € (+0,80 %)     BRUNEL INTERNAT 10.560 € (-1,68 %)     SES 14.260 € (+3,41 %)     AMG 18.700 € (+3,46 %)     GALAPAGOS 154.850 € (+1,61 %)     VISIOMED GROUP 0.021 € (-2,73 %)     APRIL 22.300 € (+0,45 %)     KPN KON 2.773 € (+1,87 %)     SOITEC 86.000 € (+1,18 %)     FINANCIERE ODET 772.000 € (+0,52 %)     GETLINK SE 12.450 € (+0,40 %)     XILAM ANIMATION 32.900 € (+1,23 %)     ARKEMA 74.360 € (+1,42 %)     EUROCASTLE INVEST. 7.360 € (0,00 %)     EIFFAGE 88.880 € (+2,49 %)     CNOVA 3.000 € (0,00 %)     PERRIER (GERARD) 50.600 € (+0,80 %)     CBO TERRITORIA 3.480 € (+1,46 %)     ATARI 0.347 € (+0,76 %)  

Les banques centrales n'ont pas de "baguette magique" pour "réparer les dommages" politiques (Villeroy)

12/06/2019 08:25
Les banques centrales ne disposent pas d'une "baguette magique" pour "réparer les dommages" causés à l'économie mondiale par des dirigeants politiques comme Donald Trump, a prévenu mercredi le gouverneur de la Banque de France (BdF), François Villeroy de Galhau.
"Nous n'avons pas de remède miracle. Nous ne pouvons pas tout faire", a expliqué le gouverneur sur la chaîne CNews, rappelant que "l'incertitude" constituait actuellement une "vraie menace pour la croissance mondiale".
Cette incertitude "a été créée par des dirigeants politiques dont M. Trump. Cela, eux seuls peuvent le résoudre", a-t-il affirmé. "Ce n'est pas nous (banquiers centraux) qui pouvons réparer les dommages infligés à l'économie mondiale par cette incertitude."
"Les banques centrales peuvent atténuer les conséquences de cette incertitude protectionniste, (mais) qu'on ne nous demande pas d'avoir une baguette magique pour réparer les conséquences des décisions prises par les dirigeants politiques", a-t-il prévenu.
M. Villeroy de Galhau, dont le nom circule comme candidat à la succession de Mario Draghi à la tête de la BCE, a toutefois admis que la BCE pourrait "faire davantage si le ralentissement actuel devait devenir un vrai coup de frein".
Le gouverneur a nié, par ailleurs, que les mesures protectionnistes prises par Donald Trump soient à l'origine de la forte croissance que connaissent les Etats-Unis. "C'est une fake news si vous voulez", a-t-il commenté.
"La croissance américaine résiste bien pour des raisons qui n'ont rien à voir avec le protectionnisme", a-t-il affirmé, attribuant cette performance à "une espèce de relance fiscale". "On augmente le déficit et la dette et on a baissé les impôts", a-t-il souligné.
"C'est de l'EPO injectée dans l'économie américaine", a affirmé M. Villeroy de Galhau, en allusion au produit interdit par l'agence mondiale antidopage, utilisé par certains sportifs pour améliorer leurs performances.
"L'analyse montre d'ailleurs que la croissance américaine serait plus forte aujourd'hui s'il n'y avait pas l'incertitude protectionniste entretenue par le discours de Donald Trump", a-t-il assuré.

(© 2019 AFP Finance)
© 2019 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Cotations à la clôture (Francfort, New-York, Londres, Zurich).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière