AB INBEV 75.380 € (-1,27 %)     MELEXIS 59.350 € (-5,49 %)     GBL 85.000 € (-0,75 %)     ECONOCOM GROUP 3.152 € (-8,58 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 21.100 € (-2,99 %)     DEUTSCHE TELEKOM 15.428 € (+0,22 %)     CFE 82.300 € (-2,49 %)     INTERVEST OFF-WARE 25.250 € (+1,61 %)     TUBIZE-FIN 59.700 € (-0,17 %)     COFINIMMO 112.600 € (-1,23 %)     ARGENX SE 109.800 € (+0,73 %)     PROXIMUS 26.120 € (-1,40 %)     SIOEN 24.700 € (-2,76 %)     VAN DE VELDE 25.650 € (-4,65 %)     TINC 12.800 € (-0,39 %)     EXMAR 5.640 € (-1,74 %)     BIOCARTIS 10.840 € (-0,37 %)     IEP INVEST 6.600 € (+3,12 %)     LOTUS BAKERIES 2 430.000 € (-1,22 %)     ASCENCIO 57.600 € (0,00 %)     MONTEA C.V.A. 77.200 € (-0,26 %)     HOME INVEST BE. 96.600 € (+0,21 %)     BONE THERAPEUTICS 4.400 € (-6,28 %)     RECTICEL 8.030 € (-1,11 %)     MITHRA 24.680 € (+0,16 %)     BEFIMMO 51.900 € (0,00 %)     MDXHEALTH 1.314 € (+0,77 %)     RESILUX 132.000 € (-1,49 %)     WERELDHAVE BELGIUM 80.000 € (0,00 %)     GREENYARD 3.200 € (-1,54 %)     SIPEF 43.000 € (-2,05 %)     DEXIA 3.920 € (-0,76 %)     KBC 57.800 € (-0,31 %)     ACACIA PHARMA 1.460 € (-0,68 %)     BQUE NAT. BELGIQUE 2 290.000 € (-1,72 %)     SOLVAY 86.760 € (-1,39 %)     BALTA GROUP 2.800 € (-3,61 %)     AEDIFICA 84.200 € (+0,24 %)     IBA 13.480 € (-0,22 %)     FLUXYS BELGIUM D 26.000 € (0,00 %)     ATENOR 70.600 € (+3,22 %)     BARCO 169.200 € (+0,36 %)     TESSENDERLO 29.150 € (-2,02 %)     AGFA-GEVAERT 3.510 € (-1,57 %)     LEASINVEST 103.500 € (0,00 %)     VGP 73.000 € (-1,08 %)     BEKAERT 22.520 € (-1,14 %)     VIOHALCO 3.950 € (+3,13 %)     CELYAD 16.800 € (-0,71 %)     DECEUNINCK 2.040 € (+0,99 %)     EURONAV 7.485 € (-1,51 %)     SOFINA 172.000 € (-0,23 %)     D'IETEREN 37.650 € (-1,57 %)     OXURION 3.750 € (-2,85 %)     COLRUYT 62.480 € (-1,05 %)     CIE BOIS SAUVAGE 374.000 € (+0,54 %)     PICANOL 66.800 € (-2,34 %)     ACKERMANS V.HAAREN 133.400 € (-1,48 %)     KBC ANCORA 40.260 € (-0,84 %)     CARE PROPERTY INV. 24.600 € (-0,81 %)  
   EURONEXT 63.250 € (-0,08 %)     TFF GROUP 37.800 € (0,00 %)     GAUSSIN 0.181 € (+2,20 %)     AMOEBA 2.040 € (-4,00 %)     L'OREAL 248.000 € (+0,24 %)     SCHNEIDER ELECTRIC 75.060 € (-0,03 %)     ASML HOLDING 171.040 € (-2,26 %)     SAFRAN 122.900 € (-0,28 %)     SANOFI 75.980 € (0,00 %)     BNP PARIBAS ACT.A 40.860 € (-0,58 %)     AIRBUS 122.420 € (-0,20 %)     AIR LIQUIDE 118.750 € (+0,47 %)     VINCI 89.580 € (0,00 %)     ATOS 71.480 € (-1,43 %)     CGG 1.522 € (-1,14 %)     SCOR SE 38.810 € (+1,41 %)     QUANTUM GENOMICS 4.930 € (-5,37 %)     ALFEN 10.000 € (-0,79 %)     ALTRAN TECHN. 11.090 € (-1,77 %)     KPN KON 2.837 € (-1,12 %)     CELLECTIS 13.430 € (-0,96 %)     SES 14.300 € (-0,56 %)     CLARANOVA 0.790 € (-0,32 %)     ACCOR 34.800 € (+0,32 %)     ICADE 80.000 € (-0,62 %)     NRJ GROUP 6.780 € (0,00 %)     GL EVENTS 24.000 € (+5,49 %)     CNIM CONSTR.FRF 10 77.200 € (+1,85 %)     PUBLICIS GROUPE SA 50.000 € (-0,52 %)     UBISOFT ENTERTAIN 68.040 € (-1,96 %)     CARREFOUR 17.110 € (-0,81 %)     GETLINK SE 13.820 € (+0,29 %)     CORBION 28.180 € (-1,33 %)     PEUGEOT 20.720 € (-0,86 %)     CREDIT AGRICOLE 10.295 € (-0,87 %)     VALEO 24.300 € (-2,37 %)     AXA 22.610 € (-0,33 %)     VEOLIA ENVIRON. 21.250 € (+0,47 %)     SAINT GOBAIN 33.265 € (-1,51 %)     ALSTOM 41.510 € (-0,41 %)     SOCIETE GENERALE 21.235 € (-1,14 %)     VALLOUREC 2.234 € (-3,04 %)     BOUYGUES 31.440 € (+0,03 %)     TF1 9.235 € (-1,18 %)     JACQUET METAL SCE 17.020 € (+0,12 %)     EUROPCAR MOBILITY 5.955 € (-0,33 %)     VIVENDI 24.480 € (+0,04 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 28.265 € (+0,09 %)     CAPGEMINI 97.160 € (-2,70 %)     SOITEC 92.500 € (+1,43 %)     REXEL 10.250 € (+0,05 %)     UNIBAIL-RODAMCO-WE 135.850 € (-0,69 %)     FFP 92.500 € (-0,86 %)     SAMSE 145.000 € (+1,05 %)     ORANGE 13.820 € (-0,50 %)     VOPAK 39.080 € (+1,82 %)     CASINO GUICHARD 32.600 € (+1,24 %)     AEGON 4.194 € (-0,50 %)     IMMOB.DASSAULT 62.500 € (0,00 %)     MERCIALYS 11.480 € (-0,61 %)  

Les banques centrales n'ont pas de "baguette magique" pour "réparer les dommages" politiques (Villeroy)

12/06/2019 08:25
Les banques centrales ne disposent pas d'une "baguette magique" pour "réparer les dommages" causés à l'économie mondiale par des dirigeants politiques comme Donald Trump, a prévenu mercredi le gouverneur de la Banque de France (BdF), François Villeroy de Galhau.
"Nous n'avons pas de remède miracle. Nous ne pouvons pas tout faire", a expliqué le gouverneur sur la chaîne CNews, rappelant que "l'incertitude" constituait actuellement une "vraie menace pour la croissance mondiale".
Cette incertitude "a été créée par des dirigeants politiques dont M. Trump. Cela, eux seuls peuvent le résoudre", a-t-il affirmé. "Ce n'est pas nous (banquiers centraux) qui pouvons réparer les dommages infligés à l'économie mondiale par cette incertitude."
"Les banques centrales peuvent atténuer les conséquences de cette incertitude protectionniste, (mais) qu'on ne nous demande pas d'avoir une baguette magique pour réparer les conséquences des décisions prises par les dirigeants politiques", a-t-il prévenu.
M. Villeroy de Galhau, dont le nom circule comme candidat à la succession de Mario Draghi à la tête de la BCE, a toutefois admis que la BCE pourrait "faire davantage si le ralentissement actuel devait devenir un vrai coup de frein".
Le gouverneur a nié, par ailleurs, que les mesures protectionnistes prises par Donald Trump soient à l'origine de la forte croissance que connaissent les Etats-Unis. "C'est une fake news si vous voulez", a-t-il commenté.
"La croissance américaine résiste bien pour des raisons qui n'ont rien à voir avec le protectionnisme", a-t-il affirmé, attribuant cette performance à "une espèce de relance fiscale". "On augmente le déficit et la dette et on a baissé les impôts", a-t-il souligné.
"C'est de l'EPO injectée dans l'économie américaine", a affirmé M. Villeroy de Galhau, en allusion au produit interdit par l'agence mondiale antidopage, utilisé par certains sportifs pour améliorer leurs performances.
"L'analyse montre d'ailleurs que la croissance américaine serait plus forte aujourd'hui s'il n'y avait pas l'incertitude protectionniste entretenue par le discours de Donald Trump", a-t-il assuré.

(© 2019 AFP Finance)
© 2019 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Cotations à la clôture (Francfort, New-York, Londres, Zurich).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière