UMICORE 26.560 € (+1,41 %)     AB INBEV 85.630 € (+1,33 %)     GBL 80.920 € (+1,45 %)     OXURION 5.510 € (+1,47 %)     DECEUNINCK 1.970 € (+1,29 %)     D'IETEREN 43.750 € (+1,63 %)     BEKAERT 23.940 € (+1,10 %)     KINEPOLIS GROUP 51.700 € (0,00 %)     FNG NV 17.800 € (+5,95 %)     ASCENCIO 56.800 € (0,00 %)     SIPEF 37.150 € (+5,39 %)     BIOCARTIS 9.770 € (+0,10 %)     BPOST 9.162 € (+2,05 %)     EURONAV 6.745 € (+2,82 %)     AGEAS 47.750 € (+1,42 %)     RETAIL ESTATES 80.900 € (-0,12 %)     CARE PROPERTY INV. 27.100 € (-2,52 %)     LEASINVEST 107.000 € (-1,83 %)     BEFIMMO 51.800 € (+0,78 %)     LOTUS BAKERIES 2 540.000 € (-1,17 %)     AGFA-GEVAERT 3.282 € (+0,31 %)     BALTA GROUP 2.665 € (+1,33 %)     ATENOR 70.000 € (-2,23 %)     RECTICEL 7.000 € (+2,79 %)     SIOEN 21.350 € (-0,47 %)     COFINIMMO 120.400 € (+0,33 %)     FLUXYS BELGIUM D 27.500 € (+0,36 %)     ACKERMANS V.HAAREN 126.700 € (+1,20 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 21.000 € (+2,44 %)     VGP 76.000 € (+1,33 %)     XIOR 45.800 € (-0,43 %)     HOME INVEST BE. 98.200 € (-0,81 %)     COLRUYT 46.070 € (+2,26 %)     AEDIFICA 99.700 € (+0,30 %)     SOFINA 168.200 € (+0,72 %)     SOLVAY 87.020 € (+1,16 %)     TINC 12.600 € (-0,40 %)     BARCO 175.000 € (+0,81 %)     TUBIZE-FIN 58.500 € (+0,86 %)     KBC ANCORA 34.600 € (+2,19 %)     BANIMMO A 3.350 € (-0,89 %)     CIE BOIS SAUVAGE 363.000 € (-1,09 %)     MONTEA C.V.A. 76.300 € (-0,39 %)     TELENET GROUP 45.400 € (-0,31 %)     ONTEX GROUP 13.550 € (+2,11 %)     ARGENX SE 123.500 € (+1,98 %)     PROXIMUS 27.160 € (+2,07 %)     CFE 80.700 € (+3,59 %)     MITHRA 26.620 € (+2,86 %)     ACACIA PHARMA 1.850 € (+2,78 %)     IMMOBEL 62.200 € (-0,64 %)     MELEXIS 55.400 € (+4,43 %)     CELYAD 10.460 € (+2,15 %)     ELIA 73.600 € (-1,21 %)     INTERVEST OFF-WARE 25.950 € (0,00 %)     KBC 52.200 € (+2,47 %)     PICANOL 63.800 € (+2,24 %)     VAN DE VELDE 25.200 € (-0,79 %)     BREDERODE 62.600 € (0,00 %)     FAGRON 16.390 € (+2,44 %)  
   AHOLD DEL 20.985 € (+3,91 %)     SANOFI 75.990 € (+1,55 %)     TECHNIPFMC 21.100 € (+3,38 %)     PHILIPS KON 41.650 € (+1,71 %)     STEF 79.000 € (-0,88 %)     ING GROEP N.V. 8.583 € (+2,98 %)     MAISONS DU MONDE 15.970 € (+3,43 %)     VEOLIA ENVIRON. 21.930 € (+0,41 %)     KERING 432.300 € (+1,10 %)     GENOMIC VISION 0.446 € (-6,50 %)     HEIJMANS 7.990 € (+4,44 %)     ADYEN 659.400 € (+0,64 %)     TOTAL 43.235 € (-0,15 %)     WERELDHAVE 17.700 € (+0,51 %)     APERAM 19.690 € (+2,98 %)     ASM INTERNATIONAL 72.920 € (+1,39 %)     SOCIETE GENERALE 22.070 € (+3,25 %)     WORLDLINE 61.750 € (+2,75 %)     TARKETT 13.390 € (+3,32 %)     VOLUNTIS 2.560 € (+17,43 %)     ARCELORMITTAL SA 11.778 € (+2,94 %)     LNA SANTE 46.100 € (+0,44 %)     ICADE 78.200 € (+1,56 %)     BOURBON CORP. 3.420 € (-1,44 %)     CASINO GUICHARD 34.880 € (+0,90 %)     UNILEVER 53.340 € (+1,46 %)     FLOW TRADERS 24.260 € (+1,17 %)     HEINEKEN 94.200 € (+1,93 %)     LAFARGEHOLCIM LTD 42.420 € (+0,93 %)     SCHNEIDER ELECTRIC 72.640 € (+1,59 %)     LISI 25.650 € (-0,19 %)     VIVENDI 25.470 € (+1,64 %)     INGENICO GROUP 87.240 € (+2,01 %)     ARCADIS 16.700 € (+1,40 %)     BAM GROEP KON 3.002 € (+4,24 %)     S.E.B. 133.700 € (+1,44 %)     FUGRO 6.136 € (+4,82 %)     WOLTERS KLUWER 64.320 € (+0,37 %)     SCHLUMBERGER 29.100 € (+2,11 %)     SPIE 16.030 € (+1,46 %)     AKZO NOBEL 80.780 € (+0,84 %)     BRUNEL INTERNAT 10.560 € (-1,68 %)     SES 14.260 € (+3,41 %)     UNIBAIL-RODAMCO-WE 120.350 € (+0,80 %)     AMG 18.700 € (+3,46 %)     GALAPAGOS 154.850 € (+1,61 %)     VISIOMED GROUP 0.021 € (-2,73 %)     APRIL 22.300 € (+0,45 %)     KPN KON 2.773 € (+1,87 %)     SOITEC 86.000 € (+1,18 %)     FINANCIERE ODET 772.000 € (+0,52 %)     GETLINK SE 12.450 € (+0,40 %)     XILAM ANIMATION 32.900 € (+1,23 %)     ARKEMA 74.360 € (+1,42 %)     CBO TERRITORIA 3.480 € (+1,46 %)     ATARI 0.347 € (+0,76 %)     GTT 80.850 € (-0,43 %)     IPSOS 23.800 € (+3,48 %)     VOLKERWESSELS 17.800 € (+2,18 %)     ICT GROUP 13.250 € (-3,28 %)  

Sucre: Tereos décuple sa perte nette annuelle à cause de la chute des cours

12/06/2019 08:29
Le groupe coopératif Tereos, premier sucrier français (marque Beghin Say), victime de la crise du sucre, a annoncé mercredi un décuplement de sa perte nette, qui s'élève à 242 millions d'euros sur l'ensemble de son exercice décalé 2018/19, clos au 31 mars, contre 23 millions l'an passé.
Le 2e producteur mondial de sucre paie ainsi, comme l'ensemble des acteurs européens, la chute des cours du sucre, en Europe et dans le monde, et une forte baisse des volumes de betteraves, due à la sécheresse qui a frappé le Vieux Continent.
"Ca vient confirmer la tendance de nos résultats", a commenté pour l'AFP Alexis Duval, président du directoire, rappelant que le groupe avait annoncé pour le premier semestre une perte de 96 millions d'euros.
"On a une baisse de chiffre d'affaires de 334 millions d'euros (à 4,4 milliards d'euros), à rapprocher d'une baisse de notre résultat opérationnel de 320 millions d'euros (bénéfice opérationnel de 275 millions d'euros). Presque toute la baisse du résultat opérationnel s'explique par la baisse du chiffre d'affaires", a-t-il ajouté.
Dans ce recul, "la baisse du prix du sucre représente 200 millions d'euros sur l'Europe et un tiers, un peu plus de 100 millions d'euros, est liée aux volumes", a expliqué M. Duval.
La dette nette, objet de tensions entre la direction du groupe et une partie de ses coopérateurs, s'élève à 2,5 milliards d'euros, contre 2,35 milliards l'an dernier.
"Quand on regarde ces activités sucrières européennes, on est une des seules entreprises européennes à être parvenue à garder un Ebitda très légèrement positif, y compris sur la fin de l'année, période la plus compliquée, ce qui n'est pas forcément le cas de nos concurrents", a tenu à souligner M. Duval, pour qui il s'agit d'un "point de satisfaction".
Il a également mis en avant la poursuite de la politique de diversification du groupe: "Notre métier d'origine, la production de sucre en Europe, cette année, représente 14% de nos résultats, ça montre l'ampleur prise par nos autres activités et la baisse de cette activité sucrière européenne affectée par la fin des quotas", a-t-il déclaré à l'AFP.
Sur l'exercice, 86% des résultats opérationnels du groupe proviennent des activités sucrières internationales et de l'amidon.
La direction n'a pas souhaité faire de prévisions sur les résultats de l'an prochain, mais estime être en mesure de "profiter de la reprise des cours" annoncée du sucre en Europe.
"On a passé un cap très difficile, on a fait le dos rond", a déclaré M. Duval qui espère des "choses positives pour l'année qui vient".
ngu/soe/spi

(© 2019 AFP Finance)
© 2019 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Cotations à la clôture (Francfort, New-York, Londres, Zurich).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière