BIOCARTIS 10.720 € (-0,92 %)     BONE THERAPEUTICS 3.800 € (+1,33 %)     TESSENDERLO 28.900 € (+1,76 %)     ONTEX GROUP 13.450 € (+0,37 %)     D'IETEREN 42.150 € (+2,80 %)     AB INBEV 83.610 € (+5,54 %)     CELYAD 12.400 € (-0,48 %)     EURONAV 7.940 € (+0,38 %)     BPOST 8.150 € (-0,07 %)     WERELDHAVE BELGIUM 80.000 € (0,00 %)     ARGENX SE 131.500 € (-0,98 %)     MELEXIS 60.500 € (+1,51 %)     FNG NV 16.900 € (-0,59 %)     ECONOCOM GROUP 3.092 € (-0,19 %)     EXMAR 5.580 € (-1,41 %)     SOFINA 170.600 € (-0,23 %)     XIOR 46.000 € (+0,22 %)     CARE PROPERTY INV. 25.600 € (0,00 %)     RESILUX 145.500 € (-1,69 %)     SHURGARD 33.350 € (+2,77 %)     AEDIFICA 94.300 € (+0,11 %)     WDP 159.000 € (-0,13 %)     CRESCENT 0.024 € (-13,14 %)     ACKERMANS V.HAAREN 132.200 € (-0,45 %)     SIOEN 26.500 € (+0,95 %)     COLRUYT 48.790 € (+0,35 %)     TELENET GROUP 44.520 € (-3,18 %)     ORANGE BELGIUM 20.150 € (-0,25 %)     SIPEF 40.500 € (-0,74 %)     PICANOL 65.000 € (0,00 %)     VAN DE VELDE 26.100 € (+0,77 %)     OXURION 5.360 € (+1,71 %)     AGEAS 48.740 € (0,00 %)     KBC ANCORA 39.420 € (+0,25 %)     FAGRON 15.150 € (-0,72 %)     AGFA-GEVAERT 3.666 € (+0,05 %)     JENSEN-GROUP 34.300 € (+0,59 %)     UMICORE 26.350 € (+2,29 %)     CIE BOIS SAUVAGE 366.000 € (-1,08 %)     BARCO 186.000 € (-0,75 %)     LEASINVEST 108.500 € (+3,83 %)     BQUE NAT. BELGIQUE 2 280.000 € (-0,87 %)     INTERVEST OFF-WARE 25.500 € (+0,79 %)     CFE 79.000 € (-1,86 %)     GBL 85.040 € (+0,19 %)     MDXHEALTH 1.210 € (-0,82 %)     BALTA GROUP 2.800 € (-5,08 %)     IBA 15.300 € (+0,26 %)     RECTICEL 7.450 € (-1,97 %)     BEKAERT 24.180 € (+2,11 %)     RETAIL ESTATES 81.100 € (+0,37 %)     SOLVAY 89.500 € (+1,27 %)     VGP 77.200 € (-1,53 %)     ELIA 68.800 € (+0,88 %)     PROXIMUS 25.590 € (+0,47 %)     BREDERODE 62.000 € (+0,32 %)     TUBIZE-FIN 60.100 € (-1,15 %)     KBC 57.920 € (-0,82 %)     BEFIMMO 50.700 € (+1,00 %)     GREENYARD 3.285 € (+2,02 %)  
   AMG 27.280 € (+0,85 %)     PHARMAGEST INTER. 56.700 € (-0,87 %)     GENFIT 16.610 € (-2,64 %)     VIVENDI 24.910 € (-0,40 %)     ORANGE 13.225 € (-0,26 %)     WERELDHAVE 22.320 € (+0,63 %)     COFACE 10.700 € (+8,41 %)     LVMH 382.300 € (-0,14 %)     INTEGRAGEN 1.320 € (+0,38 %)     AKKA TECHNOLOGIES 69.600 € (+1,46 %)     MAREL 4.250 € (+0,47 %)     VALNEVA 3.085 € (-1,28 %)     BOUYGUES 32.840 € (+0,24 %)     VERIMATRIX 1.636 € (-0,61 %)     SOLOCAL GROUP 0.780 € (+2,57 %)     AIRBUS 131.500 € (-0,45 %)     ELIOR GROUP 11.150 € (-0,54 %)     SODEXO 101.650 € (+0,15 %)     DSM KON 113.150 € (+0,40 %)     AKZO NOBEL 82.500 € (0,00 %)     EURONEXT 70.250 € (+0,43 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 28.265 € (+0,71 %)     SCHNEIDER ELECTRIC 76.300 € (+0,26 %)     GL EVENTS 22.600 € (+2,73 %)     ALBIOMA 24.550 € (+1,87 %)     MICHELIN 105.650 € (-0,09 %)     TOTAL 48.200 € (+0,35 %)     INTERTRUST 18.310 € (+0,83 %)     SAFRAN 133.300 € (+2,58 %)     RANDSTAD NV 46.160 € (+1,76 %)     BNP PARIBAS ACT.A 41.995 € (-0,89 %)     CAPGEMINI 112.950 € (+0,62 %)     TECHNIPFMC 22.250 € (+1,64 %)     ALSTOM 37.740 € (+0,94 %)     CREDIT AGRICOLE 10.790 € (0,00 %)     NATIXIS 3.695 € (+0,43 %)     CARREFOUR 17.775 € (+0,14 %)     AXA 23.580 € (-0,23 %)     VEOLIA ENVIRON. 22.900 € (+0,44 %)     AALBERTS NV 34.840 € (+1,28 %)     KPN KON 2.619 € (-0,83 %)     ORPEA 108.500 € (+0,56 %)     ASML HOLDING 199.500 € (0,00 %)     AVENIR TELECOM 0.047 € (-1,48 %)     TAKEAWAY 80.000 € (-0,93 %)     AHOLD DEL 20.385 € (+0,10 %)     CHARGEURS 16.260 € (+0,99 %)     STMICROELECTRONICS 16.315 € (+2,26 %)     TECHNICOLOR 0.745 € (+0,61 %)     CYBERGUN 0.116 € (+8,82 %)     PLAST.VAL LOIRE 6.190 € (+1,48 %)     GALAPAGOS 162.700 € (+5,65 %)     MANITOU BF 25.800 € (+1,38 %)     TOMTOM 10.040 € (+2,41 %)     EUROFINS SCIENT. 386.000 € (+2,39 %)     AIR LIQUIDE 121.900 € (-0,37 %)     PHILIPS KON 38.940 € (-0,78 %)     UNILEVER 53.770 € (-0,74 %)     L'OREAL 248.000 € (-1,04 %)     SARTORIUS STED BIO 147.700 € (+5,95 %)  

Rugy ne veut laisser "aucun doute", Philippe demande une "inspection"

11/07/2019 17:11
Le ministre François de Rugy ne veut laisser "aucun doute" et "s'engage à rembourser chaque euro contesté" des frais engagés pour des dîners ou pour des travaux dans son logement de fonction, alors qu'Edouard Philippe a demandé jeudi "une inspection" dans ce sens.
M. de Rugy et le Premier ministre, qui se sont entretenus jeudi après-midi, "sont convenus ensemble de la nécessité de répondre à toutes les questions que se posent légitimement les Français", a précisé Matignon. Le ministre de la Transition écologique "a conscience de l'émotion légitime de nos concitoyens face à la polémique et ne veut laisser perdurer aucun doute", ajoute-t-on de même source.
Dans cette perspective, des "vérifications" vont être entreprises.
Le ministre d'Etat est dans la tourmente depuis que Mediapart a revélé mercredi l'organisation d'une dizaine de dîners fastueux à l'Assemblée, puis des travaux dans son logement de fonction à l'Hôtel de Roquelaure pour un montant de 63.000 euros.
Mediapart a aussi révélé mercredi soir que la directrice de cabinet de M. de Rugy, Nicole Klein, avait occupé un logement HLM à Paris depuis 2001 et l'avait conservé de 2006 à 2018 alors qu'elle n'habitait plus la capitale. M. de Rugy a mis fin jeudi matin aux fonctions de Mme Klein.
A la demande du Premier ministre, "une inspection" débutera dès vendredi afin de s'assurer que les travaux entrepris dans le logement de fonction ministériel de François de Rugy se sont conformés au "respect des règles" et "au principe d'exemplarité", a annoncé Matignon.
Le ministre de la Transition écologique s'est par ailleurs dit prêt à soumettre à "une autorité de contrôle de l'Assemblée" nationale les frais engagés pour des dîners lorsqu'il en était président.
Dans un communiqué, l'actuel président de l'Assemblée Richard Ferrand a indiqué avoir "missionné le Secrétaire général de l'Assemblée et de la Présidence pour examiner et vérifier cette situation".
"M. François de Rugy sera invité à s'expliquer dans le cadre de cette démarche dans les prochains jours", a ajouté M. Ferrand en précisant que serait peut-être sollicité le "concours de la déontologue de l'Assemblée", comme le demandent plusieurs députés de la majorité ou de l'opposition.
"Si la moindre ambiguïté persistait à la suite du travail de vérification", M. de Rugy "s'engage à rembourser chaque euro contesté", a souligné Matignon.
François de Rugy est resté près d'une heure trente à Matignon jeudi après-midi après avoir écourté plus tôt une visite dans les Deux-Sèvres, ce qui avait alimenté des rumeurs de démission.

(© 2019 AFP Finance)
© 2019 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Cotations à la clôture (Francfort, New-York, Londres, Zurich).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière